top of page

Chanter faux n'est pas une fatalité: tout est question de pratique!



Vidéo à voir absolument :

https://youtu.be/IcIMcXaa_G8


Si l'on ne chante pas juste, ce n'est pas parce que l'on ne s'entend pas, mais parce que l'on a des difficultés à contrôler nos muscles vocaux. A moins d'une pathologie neurologique, s'améliorer est une question d'apprentissage et de pratique.

Vous pensez chanter faux ou ne pas avoir l'oreille musicale? Alors vous intéresserez sûrement les chercheurs lyonnais en neurosciences actuellement à la recherche de volontaires pour participer à une etude sur la perception des sons.

Mais niveau fausseté, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne suivant la langue que l'on parle. Les francophones ne sont pas les plus privilégiés. Le français étant une langue plate et sans accentuation, il ne stimule pas les cordes vocales. A l'inverse, le chant est plus naturel chez les populations aux langues tonales. En chinois par exemple, la prononciation des syllabes inclus déjà une hauteur de son et il faut ainsi presque chanter pour se faire comprendre. Développer son oreille Avec plus ou moins de facilité, chacun est donc capable de s'entraîner pour chanter juste le plus tôt possible. Reste par la suite à développer son oreille musicale et d'autres qualités vocales comme l'expressivité, à moins justement que la musique ne provoque en nous aucune émotion particulière. C'est ce que l'on nomme "l'amusie". Cette anomalie neurologique ne permet pas aux personnes atteintes de percevoir le rythme, la mélodie ou les accords de musique. Theodore Roosevelt ou Che Guevara souffraient quant à eux de dysmusie: ils ne distinguaient pas la musique d'autres bruits. Ce qui expliquerait pourquoi le Che dansait le tango alors même que l'orchestre jouait une valse... il s'agit-là d'une pathologie congénitale: le cerveau n'interprète pas correctement les sons. Anomalies neurologiques mises à part, chanter faux se corrige, moyennant de dépasser ses peurs ou sa timidité. Le mieux étant encore encore de commencer jeune, pour apporter du naturel à cette pratique qui provoque bien-être et plénitude.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ah, le printemps. Une saison plutôt…. jaune? Tout du moins c’est comme ca que je la perçois. Nos cerveaux sont câblés d’une manière étrange et parfois l’esprit d’un individu conduit la personne sur un

bottom of page