top of page

Comment écrire les paroles d’une chanson ?


I / L’importance des paroles dans une chanson

Si vous me demandez quel aspect de la composition musicale me donne le plus de fil à retordre, je vous répondrai sans hésiter l’écriture des paroles. Les paroles constituent en effet l’élément qui donnera à votre musique tout son sens. Car plus qu’un simple texte, les paroles d’une chanson se doivent de remplir plusieurs rôles :

  • Porter le message de la chanson

  • Faire ressortir la mélodie principale

  • Et assurer la cohérence générale du morceau

Si vous voulez que vos paroles puissent remplir l’ensemble de ces rôles, il vous faudra donc les écrire en fonction des autres éléments de votre chanson : la mélodie, l’accompagnement et la rythmique.

Je vais vous donner un petit exemple pour que vous compreniez bien ce principe : On va rapporter une chanson à un puzzle. Comme un puzzle, une chanson est constituée de plusieurs pièces distinctes (la mélodie, l’accompagnement, la rythmique et les paroles). Cependant, même si chacune de ces pièces occupe une fonction à part entière, il n’est pas possible de les envisager séparément : chacune d’entre elle dépend en effet de l’autre, et ensemble elles forment un tout.

Écrire de bonnes paroles, c’est donc choisir une pièce s’intégrant parfaitement au reste du puzzle afin que le résultat final obtenu soit cohérent.


C’est pourquoi les amis, par pitié je vous implore, ne faites pas comme 99% des chansons passant à la radio : ne négligez pas vos paroles. Car d’une part, cela compromettrait l’équilibre général de votre chanson (à quoi pourrait bien ressembler un puzzle si une de ces pièces venait à manquer ? et d’autre part, parce que vous priverez la musique d’une de ces fonctions essentielles : la communication (exprimer une idée, une émotion, raconter une histoire…).

Attention tout de même aux confusions : je ne dis pas que chacune de vos musiques doit être un poème à part entière, mais plutôt de faire attention à ce que vos paroles soient écrites pour, et en fonction de votre musique.


II / Faut-il écrire les paroles avant ou après la musique ?

Maintenant que vous savez pourquoi il est si important de soigner ses paroles, vous allez sûrement me demander la meilleure méthode à adopter afin que ces dernières puissent s’intégrer parfaitement au reste de la chanson.

Alors qu’est-il préférable de faire ? Faut-il commencer par écrire les paroles puis ensuite la musique ? Ou alors commencer par composer la mélodie pour ensuite s’occuper des paroles ?


Mais honnêtement, ceci n’a vraiment pas d’importance car il n’y a pas une école meilleure que l’autre : chaque façon de faire possède en effet ses propres avantages et spécificités. En composition, chacun est libre de faire comme il le souhaite. Toutes les méthodes sont bonnes du moment que vous soyez satisfaits du résultat final. La meilleure approche sera donc celle qui vous correspondra le mieux.

Et pour qu’il n’y ait pas de jaloux, je vais vous donner une méthode efficace pour écrire vos paroles quelle que soit votre manière de composer. Que vous commenciez par écrire les paroles ou la musique, peu importe, tout le monde pourra y trouver son compte.


1) Cas de figure n°1 : Écriture des paroles avant la musique

Dans ce cas de figure, vous laissez aux paroles plus de place dans votre chanson. Pour que votre chanson soit cohérente, il faudra donc que votre musique s’inspire de vos paroles. Pour ce faire, je vous recommande d’utiliser la technique du « Phrasé de voix ». Comme son nom l’indique, cette technique repose sur l’intonation et le phrasé de votre voix. Faisons une petite expérience pour que vous puissiez en comprendre le principe :

Prononcez le mot « sérieusement » comme si vous essayez de convaincre une personne qui ne vous croit pas. C’est fait ? Bien. Maintenant prononcez le mot « sérieusement ? » comme si vous veniez d’apprendre une mauvaise nouvelle. Vous voyez un peu la différence entre les deux intonations ? Ça n’a rien à voir n’est-ce pas ? Cette différence vient du fait que la prononciation d’un mot change selon son contexte et le message que l’on veut faire passer. Autrement dit, notre façon de parler n’est pas monotone mais « chantée » afin de souligner ces différentes variations. Et c’est précisément ce phénomène que l’on va utiliser afin d’écrire la musique à partir de nos paroles.

Pour ce faire, il vous suffira de lire le texte et de repérer ces intonations de voix naturelles. Une fois que vous les avez repérées, exagérez-les et utilisez les pour écrire votre mélodie. Par exemple, en exagérant votre prononciation du mot « sérieusement ? » dans le cas de la mauvaise nouvelle, vous remarquerez que votre voix va « monter » afin de souligner l’interrogation et l’inquiétude. Vous savez donc qu’à ce niveau du texte, vous pourrez utiliser une mélodie ascendante.

Pour voir cette technique en application, je vous conseille d’aller jeter un œil à mon article vidéo: “Composer une chanson à partir de paroles“. Je vous y montre étape par étape comment composer une chanson à partir de paroles déjà écrites.


2) Cas de figure n°2 : Écrire la musique, puis les paroles

C’est la méthode que j’utilise personnellement. Voilà la façon dont je procède :

  • Je commence généralement par composer une boucle musicale (que ce soit au piano, à la guitare, ou à la basse peu importe).

  • En fonction de ce que m’inspire la musique et de ce que je ressens, j’essaie ensuite de trouver un thème général pour la chanson. Vous pouvez également définir le thème de votre chanson au préalable, et composer votre musique ensuite en fonction de ce thème.

  • Une fois que j’ai une vague idée du sujet de la chanson, je commence à chantonner par-dessus cette boucle jusqu’à ce que je trouve une mélodie qui me plaise.

  • A force de chantonner, je commence à remplacer naturellement certains « huum » par des mots. Ces mots me viennent très naturellement ; je ne cherche pas à ce qu’ils forment des phrases qui aient du sens. Je dis juste ce qui me passe par la tête et ce qui m’inspire sur le moment. Le fait de chanter en faisant semblant de parler une langue réelle à base de sons, et de quelques mots pris par-ci par-là, est ce qu’on appelle dans le jargon « faire du yaourt ».

  • Et enfin, j’utilise les quelques mots que j’ai placés comme « pivots » afin de construire autour de réelles phrases. Bien entendu, je prends soin de bien respecter le thème que j’ai défini en début de chanson.

Et voilà le tour est joué !!

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page