top of page

Comprendre la gamme majeure

Pour savoir ce qu’est une gamme majeure, il faut déjà commencer par savoir ce qu’est une gamme.


I / Rappels sur les gammes


1) Qu’est-ce qu’une gamme en musique ?


En musique, une gamme désigne une suite de 7 notes différentes + 1 (la première répétée à l’octave) qui se suivent toujours dans l’ordre.

Par exemple, si on prend la gamme de Do Majeur qui est connue de tous (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do), on a bien 7 notes différentes (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si), la première note le Do, qui est répétée à l’octave (pour rappel l’octave est un intervalle de 8 notes), et toutes ces notes se suivent dans l’ordre.



Autre exemple : la gamme de La Mineur est constituée des notes La, Si, Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La. Là encore, on retrouve bien 7 notes différentes (La, Si, Do, Ré, Mi, Fa, Sol), la première note le La, qui est répétée à l’octave, et toutes ces notes se suivent dans l’ordre.



2) A quoi servent les gammes en musique ?

Les gammes constituent l’élément principal de l’harmonie. Tous les morceaux qui existent sont construits autour d’une gamme principale que l’on appelle la tonalité.

Par exemple, si on dit qu’un morceau est en tonalité de Do Majeur, alors cela veut dire que l’on a majoritairement utilisé les notes de cette gamme (donc Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et Si) pour écrire sa mélodie.

De même, cela veut également dire que l’on a majoritairement utilisé les accords provenant de la gamme de Do Majeur (Do Majeur, Ré Mineur, Mi Mineur, Fa Majeur, Sol Majeur, La Mineur et Si diminué) pour composer son accompagnement.

Et si vous voulez savoir comment obtenir des accords à partir d’une gamme, je vous invite à lire mon article sur « l’harmonisation des gammes ».


II / Comprendre la gamme majeure


On arrive maintenant au cœur de cet article : qu’est-ce qu’une gamme « majeure » ?


1) Gamme majeure et gammes mineures

Parmi toutes les gammes qui existent, on va pouvoir les classer en deux grandes catégories : les gammes majeures d’un côté et les gammes mineures de l’autre.




Qu’est-ce qui différencie les gammes majeures des gammes mineures ? En d’autres termes, qu’est ce qui permet de dire qu’une gamme sera majeure et l’autre mineure ? C’est la structure de la gamme.


2) La structure d’une gamme

Tout à l’heure, on a défini une gamme comme étant une suite de 7+1 notes qui se suivent toujours dans l’ordre. Le truc, c’est que cette définition n’est pas complète. (Eh oui, j’ai fait exprès de ne pas tout vous dévoiler tout de suite pour ne pas vous embrouiller).

Par exemple, la suite de notes Ré, Mi, Fa, Sol, La Si, Do, Ré reprend bien tous les éléments de cette définition, mais ce n’est pas une gamme. (Pour l’anecdote il s’agit d’un mode, et si vous voulez en savoir plus sur le sujet c’est par ici que ça se passe : « Les modes en musique »).



Pour qu’une suite de 7+1 notes soit qualifiée de « gamme » il faut en plus qu’elle possède la structure générale d’une gamme. Qu’est-ce que j’entends par là ? Eh bien que ses notes soient espacées les unes des autres d’une façon bien précise.

Si ces notes sont espacées selon la structure générale de la gamme majeure alors on qualifiera cette gamme de « majeure » et si elles sont espacées selon la structure générale de la gamme mineure, alors on la qualifiera de « mineure ».



3) Structure de la gamme majeure

Alors justement, c’est quoi la structure d’une gamme majeure ?

Pour le savoir, il suffit d’analyser la structure de la gamme de Do Majeur. En analysant les espaces qu’il y a entre ses notes (ce qu’on appelle dans le jargon ses intervalles), on va pouvoir en déduire la structure générale de la gamme majeure car toutes les gammes majeures possèdent la même structure.



On voit qu’entre toutes les notes de la gamme il y a un ton, sauf entre les notes Mi/Fa et Si/Do où il y a un demi-ton.

Les notes Mi et Fa correspondent à la troisième et à la quatrième note de la gamme. Dans le jargon, on dit que ce sont les degrés III et IV de la gamme. De la même façon, les notes Si et Do correspondent à la septième et à la première note (répétée à l’octave) de la gamme, c’est-à-dire aux degrés VII et I de la gamme.

A partir de là, on en déduit la structure générale des gammes majeures. Dans une gamme majeure, toutes les notes sont séparées par un ton, sauf entre les degrés III/IV et VII/I où il y a un demi-ton.



Concrètement, cela veut dire que si vous analysez une gamme et que vous tombez sur cette structure, alors vous êtes en présence d’une gamme majeure. De même, si vous souhaitez construire une gamme majeure, alors vous devrez forcément respecter cette structure.


III / Construire la gamme majeure


Justement, voyons un peu plus en détail comment construire une gamme majeure.


1) Le principe de construction d’une gamme majeure

Pour construire une gamme majeure, voilà la recette à suivre :

  1. Commencez par la première note de la gamme. En effet, la première note d’une gamme lui donne son nom

  2. Construisez le squelette de la gamme : c’est-à-dire les 7 autres notes qui se suivent dans l’ordre

  3. Calculez les intervalles naturellement présents entre les notes obtenues

  4. Arrangez-vous pour obtenir la structure générale de la gamme majeure

  5. Enfournez 2h au thermostat 8, et c’est prêt

2) Application : construction de la gamme de Sol Majeur

On va construire ensemble la gamme de Sol Majeur.

On sait que la première note de la gamme lui donne son nom. Puisque nous voulons la gamme de Sol Majeur, on sait que notre gamme va commencer par un Sol.



A partir de là, on écrit toutes les autres notes naturelles de la gamme, c’est-à-dire les six autres notes différentes, et la première note répétée à l’octave.



Ensuite, on calcule les intervalles présents naturellement entre ces notes. Voilà ce qu’il en ressort :



On voit que les demi-tons sont présents entre les notes Si/Do (degrés III/IV) et Mi/Fa (degrés VI/VII) de la gamme. Or, pour respecter la structure de la gamme majeure, il faudrait qu’ils soient entre les degrés III/IV et VII/I.

Il y a donc un problème au niveau des degrés VI/VII et VII/I. Dans le premier cas il nous faudrait un ton au lieu d’un demi-ton, et dans le deuxième cas, un demi-ton au lieu d’un ton.

Comment remédier à la situation ? Tout simplement en ajoutant un dièse au Fa. Grâce à ce dernier, l’écart va en effet diminuer entre Fa/Sol (il n’y aura plus qu’un demi-ton) et dans le même temps, il va augmenter entre Mi/Fa (on passera d’un demi-ton à un ton).



Grâce à cette petite modification, on obtient alors la structure générale de la gamme majeure et donc, par extension, notre gamme de Sol Majeur.




Alex Koutso


Composer-sa-musique.fr


alex@composer-sa-musique.fr

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page